Le webmarketing, l’importance d’animer sa communication 

A l’ère du numérique, il est difficile voire impossible d’ignorer le webmarketing.

Quelques chiffres pour s’en convaincre. En terme de médias, c’est bien la publicité en ligne qui est en train de supplanter la télévision avec 39,2% (+17%) de budget contre 26,7% (chiffres 2018, sri-france.org). Partout dans le monde, internet se développe, actuellement, nous comptons 4,2 milliards d’humains connectés dont 57,29 millions  de Français, soit 88% des Français. (étude We Are Social et Hootsuite) 


Chiffres à l’appui : miser sur le webmarketing est une promesse de succès pour développer son entreprise. Et ce n’est pas si compliqué !
La suite de cet article le démontre.

 

Prêts à surfer avec nous ?

 

Vidéo 16 - PILIER 2 - WEBMARKETING-1

 

Le webmarketing, c’est quoi ?

Le webmarketing, c’est l’utilisation des techniques de marketing traditionnel dans l'écosystème internet.

Appelé aussi marketing digital ou e-marketing, les objectifs du webmarketing et du marketing traditionnel sont les mêmes, à savoir :

  • Définir une stratégie et un plan marketing autour d’un produit ou d’une marque
  • Acquérir de la visibilité
  • Analyser les performances
  • Fidéliser les clients

Les différentes techniques online permettent de mettre en avant une entreprise et d’assurer sa présence sur le web (site internet, réseaux sociaux …). Ces techniques ont chacune leurs spécificités, et demandent des compétences professionnelles.

 

Concrètement, souvent, le premier élément de cette stratégie est la création d’un site internet, il va être le socle de votre présence digitale. Puis viendra l’acquisition de trafic via des leviers comme le référencement naturel (SEO) ou payant (SEA), l’animation des réseaux sociaux, la publicité contextuelle, l’emailing ou encore l’affiliation.

Autant de techniques que nous allons développer au sein de cet article.

L’idée est de communiquer et de devenir le plus visible possible sur la toile.

 

AnimerCommunication-02

Quelles sont les étapes indispensables pour réussir son plan d’actions de webmarketing ?

Pour bien commencer dans le webmarketing, il ne faut pas oublier la stratégie marketing, à savoir se constituer un positionnement solide, bien connaître ses clients, avoir adapté ses produits et services à leurs attentes.
Étudier, tester, créer sont les prérequis que ce soit pour le marketing et le webmarketing.

 

Audit stratégique

 

Avant d’élaborer votre plan d’actions de webmarketing, vous devez avoir défini votre stratégie digitale, en amont. En effet, votre webmarketing en terme d’actions et d’objectifs s’inscrit dans votre stratégie digitale qui elle-même doit être en cohérence avec votre stratégie d’entreprise.

 

Pour analyser la situation de son entreprise, il faut étudier le marché et la concurrence actuelle offline et online.

 

Se poser les bonnes questions, quelques idées :

 

  • Votre secteur d’activité et son marché

Quelles sont ses caractéristiques ? Quel sont vos spécificités sur celui-ci ? 

 

  • Vos cibles

Quelles sont vos cibles ? Plutôt BtoB, BtoC ? A l’aise avec l’outil internet ? Quelles sont leurs attentes ?

Vous pouvez utiliser la méthode des “buyer personas” pour trouver le profil du client idéal.
D’un point de vue marketing, le “buyer persona” est une personne imaginaire avec un prénom, des caractéristiques sociales et psychologiques. Ce “personnage” est un profil d’acheteur cible. En déterminant ses goûts, ses besoins, ses habitudes, etc, vous serez capable de vous adresser à lui en lui proposant du contenu personnalisé, des produits adaptés…

Bien identifier vos cibles vous permettra d’optimiser votre plan d’actions webmarketing.

 

  • Vos valeurs

Les internautes et par extension vos clients se préoccupent de plus en plus des valeurs véhiculées par les entreprises. 

En 2019, face aux grands défis économiques, environnementaux … des mots clés comme “production locale”, “éthique”, “bien-être au travail” etc. peuvent être des valeurs importantes prises en compte par vos clients lors de leurs achats.

Bien entendu, les valeurs “traditionnelles” comme la qualité, l’innovation, la satisfaction client… restent d'actualité.
Dans tous les cas, vos clients doivent s’identifier à vos valeurs.

 

  • Votre concurrence

C’est indispensable de bien connaître ses concurrents pour trouver son positionnement, de préférence différenciant en se basant sur votre valeur ajoutée.
Et en terme de stratégie digitale, qu’ont-ils initié ?

A noter

Des outils existent pour avoir un cadre d’analyse de votre environnement professionnel.

Par exemple, il existe la méthode Swot, outil stratégique permettant l’étude de la situation d’une société au sein de son marché.

Identification des objectifs

 

Deuxième étape, après avoir étudier votre marché, déterminer vos valeurs, identifier vos cibles et vos concurrents, vous êtes prêt à définir votre stratégie digitale et à vous fixer des objectifs.

 

En fonction de vos objectifs, différentes techniques de webmarketing pourront être utilisées pour parvenir à vos fins. 

Tout d’abord, nous devons lister les différents objectifs que nous souhaitons atteindre puis les hiérarchiser, en tant que prioritaire, secondaire, etc.

En effet, il est rare de n’avoir qu’un seul et unique objectif.

Maintenant que nous avons compris comment bien définir un objectif, nous vous proposons quelques cas pratiques, assez classiques que vous pourrez rencontrer dans un contexte de marketing digital.

En fonction de l’objectif, nous devrons utiliser des leviers différents. 

 

Exemple 1 : Augmenter le  nombre de contacts entrants

Si on reprend notre exemple de site BtoB avec comme objectif l’augmentation de son chiffre d’affaires via une captation de leads, on peut envisager :

  • d’augmenter le nombre de visites
    • via l’optimisation du référencement naturel (SEO)
    • via des campagnes Google Ads (SEA) 
  • d’optimiser le taux de conversion en optimisant le “parcours” qui conduit au formulaire de contact
  • de proposer des livres blancs gratuits à condition de laisser ses coordonnées (stratégie d’inbound marketing)

 

Exemple 2 : Valoriser son image, améliorer sa notoriété

Votre présence digitale a besoin d’être régulièrement optimisée, un suivi et des actions sur le moyen et le long terme sont indispensables pour maîtriser cette image, appelée aussi e-reputation.

Voici quelques actions de webmarketing pour améliorer son image sur le web :

  • Présence sur les réseaux sociaux pour interagir avec votre cible
    • Réseaux BtoB : Linkedin, Twitter, mais ne pas oublier que les professionnels ont aussi des comptes persos, donc une visibilité sur des réseaux plus “persos” ne sont pas forcément à exclure
    • Réseaux BtoC : Facebook, Instagram, Pinterest, Twitter
  • Rédaction d’articles dans votre domaine d’expertise
    • Publication sur votre site/blog
    • Relais sur les réseaux sociaux
    • Newsletter hebdomadaire ou mensuelle
  • Articles “invités” sur des sites thématiques
  • Communiqués de presse en ligne
  • Gestion des avis

 

A noter :

Chaque liste d’actions au sein de votre dispositif digital n’est pas exhaustive, mais nous vous conseillons de ne pas lancer trop d’actions de webmarketing en même temps pour pouvoir mieux mesurer l’impact de chacune de ces actions.

 

Il existe des multitudes d’objectifs pour pratiquement tous les secteurs d’activité et tous types d’entreprises que vous pouvez atteindre via des actions de webmarketing, en voici quelques-un :

  • Prospection
  • Recrutement
  • Vente
  • Location
  • Abonnement
  • Etc.

 

Analyse des résultats

 

Une fois, nos objectifs bien identifiés, hiérarchisés, avant de choisir les différents leviers et de lancer nos actions, on devra bien veiller à être capable d’analyser les résultats de notre campagne de webmarketing.

Pour arriver à nos fins, rien de mieux que de se fixer des objectifs “SMART”, en clair :

  •     spécifiques
  •     mesurables
  •     atteignables
  •     réalistes
  •     temporellement limités

 

Reprenons notre exemple, l’objectif est d’augmenter le nombre de contacts entrants de votre site, c’est un bon début, mais ce n’est pas suffisant car comment saurez-vous que votre objectif est atteint ? Il vaut mieux vous fixer comme objectif  :

 

S : d’augmenter le nombre de contacts en ciblant des prospects potentiels (l’objectif est spécifique)

M … de 15 % par mois (il est aussi mesurable)

A … ce qui est une bonne progression, déjà atteinte lors d’une précédente campagne ( atteignable car déjà atteinte par le passé )

R … grâce au budget investi dans la régie Google Ads (en vous assurant que vous avez les moyens de contribuer à sa réalisation, vous rendez votre objectif réaliste)

T … dans les 2 prochains mois (définir une durée dans le temps permet de savoir quand l’objectif devra être évalué).

 

Comment bien choisir ses indicateurs clés (KPI)

 

Pour bien analyser les performances de ses campagnes, il faut utiliser des KPI pertinents. Ces indicateurs doivent vous permettre de suivre l’évolution de votre activité et notamment les retombées de vos actions de webmarketing.

En général, les KPI web sont présentés sous forme de tableau de bord, via des outils comme Google Analytics, Data Studio ou des outils sur-mesure développés par votre agence web.

 

Il faut les choisir en fonction du contexte et de vos objectifs.
Pour identifier les KPI webmarketing relatifs à son activité, voici les bons critères à prendre en compte :

  • être mesurables
  • être simple à comprendre
  • mettre en évidence une performance
  • et enfin entraîner une décision 

 

Cas pratique : 

L’objectif d’une campagne de référencement organique (SEO) peut être d’augmenter le trafic général d’un site web.

Le premier KPI à prendre en compte sera le trafic organique (recherche sur les moteurs de recherche), par exemple : 7 506 visites au mois d’août (+10% que le mois d’août précédent).

Cet indicateur clé est bien mesurable (7506), simple à comprendre (nombre de visites), met en évidence une performance (+10%) et permet de prendre une décision quant à la pertinence et la performance de cette campagne de référencement naturel.

Ce cas est volontairement simplifié, car dans les faits, il faudra utiliser d’autres KPIs pour bien analyser les résultats, pour valider que le trafic soit bien utile en répondant aux questions suivantes :

Est-ce bien votre cible ? Est-ce que les visiteurs convertissent ? Visitent-ils les bonnes pages ?

 

AuditerIdentifierObjectifs-03

L’offre “activation webmarketing”

Comment positionner son site en tête du classement sur les moteurs de recherche ? Quel réseau social choisir pour son activité ? Quelles stratégies utilisées pour fidéliser ses clients, e-mailing, sms … ? C’est quoi l’Inbound Marketing ? ...

 

Chaque entrepreneur intéressé par le marketing digital, se pose des questions pour développer son activité sur le web. Nous allons y répondre dans ce chapitre.

Nous approfondirons aussi certaines notions déjà évoquées plus haut dans cet article.

 

Quels sont les leviers d’acquisition digitaux ?

 

Il existe différents leviers d’acquisition de trafic (publicité, réseaux sociaux, référencement…), les voici, accompagnés de quelques chiffres clés pour vous convaincre de leur importance.

Le référencement naturel 

Le référencement naturel appelé aussi SEO pour “Search Engine Optimization” regroupe tous les leviers « non payants » pour optimiser les résultats d’un site web sur les moteurs de recherche comme Google ou Bing. 

Ce type de référencement consiste à d’utiliser toutes les techniques et méthodes autorisées par les moteurs de recherche pour positionner votre site sur la première page de résultats sur des requêtes (mots clés ciblés) relatives à votre activité.

 

La force du référencement est de capter des internautes qui correspondent vraiment à votre cible, qui recherchent vraiment vos produits, vos services.

Quand un internaute recherche un logiciel de menuiserie, il tape “logiciel menuiserie” dans Google, si votre site est bien positionné (= première page) dans les résultats affichés, il y a de fortes chances que cet internaute visite votre site et vous contacte.

 

Quelques chiffres (en France) :

  • +90% des recherches se font sur Google
  • 60% des recherches Google proviennent d’appareils mobiles.
  • 75% des internautes ne font jamais défiler la première page dans les résultats de recherche                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   
  • La première position représente 31% des clics
  • Les 3 premières positions représentent 75% des clics

 

Le SEO est donc incontournable voire primordial afin d’apparaître dans les premières réponses sur les moteurs de recherche.

UtiliserLeviersPerformance-04

Et le SEA, ou référencement payant ? 

 

Le référencement payant appelé aussi SEA pour “Search Engine Advertising” correspond aux liens sponsorisés par les moteurs de recherche, par exemple Google Ads. (anciennement Google Adwords)

Ces publicités sont donc payantes, et permettent d’afficher son site sur des requêtes ciblées au début des résultats. Dès que vous payez (suffisamment), vous apparaissait en début de page.
Notre conseil : Ce type d’action est complémentaire au SEO, mais ne devrait pas s’y substituer. Continuer à travailler votre SEO, pour du trafic régulier à moyen et long terme.

Publicité en ligne

Sur le même principe que le référencement payant, il existe d’autres types de publicités de type webmarketing, notamment sur les réseaux sociaux, Facebook Ads, Instagram Ads, Linkedin Ads … chaque réseau a développé  son système de publicité.
Un des avantages des réseaux sociaux est que leurs bases de données sont très qualifiées, grâce au fait que chaque utilisateur remplisse son profil (âge, sexe, ville, travail …) mais pas que. En effet, votre activité sur les réseaux sociaux est scrutée, des outils d’analyse traquent vos réactions, vos clics, analysent vos contenus, vos commentaires, vos relations etc. pour être en capacité de vous “connaître”.

De fait, les messages publicitaires sur les réseaux sociaux, comme Facebook, permettent de cibler ou de re-cibler (retargeting) très finement les clients potentiels grâce à ces données.
Envoyer le bon message à la bonne personne devient simple.

Les réseaux sociaux ou social media, véritable espace d’expression des entreprises

Depuis quelques années, les réseaux sociaux sont devenus incontournables dans

le quotidien des français, sur ordinateur puis en mobile (tablette ou smartphone).

De Facebook à Pinterest en passant par Twitter, Instagram, Snapchat et LinkedIn

le paysage des réseaux sociaux explose. 

De leur côté, les marques, poussées par leurs agences digitales ont, petit à petit, pris place sur ces nouveaux médias d’envergure via des campagnes de community management.

 

Selon le Blog du modérateur, les français sont 60% à utiliser les réseaux sociaux (soit 2 million de plus qu’en 2016), ils sont plus de 91% à y passer du temps chaque jour (en moyenne 1h22 passée sur les réseaux sociaux).

 

Toutes les entreprises devraient communiquer via un réseau social, vos clients s’y trouvent forcément !

En fonction de votre activité, de votre cible … un réseau social sera plus adapté qu’un autre, votre agence de communication digitale sera à même de bien vous conseiller.

L’inbound marketing

L’inbound marketing est à l’opposé de l’outbound marketing. Et en Français !?
On vous explique.

Aujourd’hui,  il est de plus en plus difficile de trouver des clients via des techniques de prospection directe et “agressive” comme la prospection téléphonique, le démarchage à domicile ou via des e-mailings qu’ils soient offline ou online, c’est ce qu’on appelle “outbound marketing” : on va chercher le client et on essaie de le ramener “de gré ou de force”, ça passe ou ça casse… C’est bien-sûr un peu caricatural, mais c’est pour que vous fassiez bien la différence.

Car à contrario, avec l’inbound marketing, l’idée est de conquérir sans le montrer, sans force, tout en douceur. Littéralement il s’agit de faire « entrer » sur le site web les leads sans aller les chercher mais en les suscitant. Cela s’obtient par un ensemble de moyens qui

s’articulent les uns avec les autres et qui se renforcent mutuellement.

Voici les différents composants d’une stratégie d’Inbound Marketing :

 

  • Une bonne
visibilité en général que ça soit via les moteurs de recherche, ou sur les réseaux sociaux.
  • Une stratégie de contenus, appelé aussi
Content Marketing, avec une ligne éditoriale bien pensée :
    • Des textes
à valeur ajoutée comme des guides, des livres blancs …
    • Des vidéos comme des interviews de partenaires, des témoignages clients ...
    • Un site “responsive design” bien conçu, simple avec une bonne expérience utilisateur combinée avec des appels à l’action
    • Des landing pages efficientes
    • Des données analytics pour répertorier, quantifier les résultats pour prendre les bonnes décisions.

 

Pour plus d’efficacité, on peut aussi combiner Inbound Marketing et Marketing Automation en installant un logiciel comme Hubspot. 

Un logiciel de Marketing Automation va vous permettre d’automatiser vos actions webmarketing et de générer des leads qualifiés.

 

Vous l’avez compris, que ce soit pour générer des leads commerciaux, accroître votre visibilité, améliorer votre image de marque, le webmarketing est la solution. Des objectifs clairs, un plan d’action performant, des indicateurs clés adaptés telle est la combinaison gagnante pour maximiser votre retour sur investissement (ROI).

Prêt à définir votre stratégie digitale à lancer des campagnes de webmarketing ?
Nous sommes là pour vous aider à réussir, alors à bientôt.

Gardez vos planches à proximité, prochaine sortie plage mardi prochain !



Bienvenue sur notre blog !

Découvrez nos conseils et bonnes pratiques pour développer votre entreprise grâce au digital et tous ses leviers.

Nos derniers articles

S'inscrire à la newsletter